Sélectionner une page

Juin 2018

Plusieurs habitants de l’Ocil excédés, nous ont alertés sur le trafic de drogue à ciel ouvert qui s’opère en toute impunité aux abords des bâtiments situés derrière carrefour market. Une zone sensible de l’aveu même du quotidien Le Parisien, qui évoquait le souhait de la municipalité de casser cette barre d’immeuble pour éluder le problème. Comme si cela allait faire fuir les dealers, qui iront squatter évidemment d’autres cages d’escaliers !

Nous élus du Front National, face au laxisme de la municipalité, nous préconisons le doublement des effectifs de la police municipale avec la mise en place d’une brigade de nuit pour suppléer le manque d’effectif du commissariat et l’ilotage permanent de l’Ocil, afin de rendre la tranquillité à nos concitoyens. La sécurité est la première des libertés !

 

mai 2018

Lors de la dernière commission du CCAS qui se déroulait au foyer Georges Brassens, j’ai fait remarquer au Maire, monsieur Bord le manque de places de stationnement de la R.P.A.. 80 pensionnaires pour seulement 15 places de parking ! Cette pénurie est à l’image de la ville. Durant trois décennies, les municipalités socialo-communistes ont densifié à outrance les axes principaux de notre commune. Les places de stationnement disponibles se font rares provoquant notamment, l’asphyxie des commerçants, faute de clients pouvant se garer et la verbalisation intensive des contrevenants.

Les automobilistes privilégient donc les centres commerciaux en périphérie avec leurs vastes parkings. « No place no business ». C’est par cette politique néfaste que notre centre-ville est devenu peu à peu moribond.

 

Avril 2018

L’organisation, début mars d’une semaine consacrée aux droits des femmes par la municipalité, appelle quelques commentaires de notre part.

  • Plutôt que de soutenir une égalité fantasmée entre Homme et Femme, renvoyant cette dernière à une condition d’infériorité supposée, parlons de complémentarité naturelle entre sexe opposé. Après la lutte des classes, la guerre des sexes ? non merci.
  • Le droit des femmes recule dans notre pays en raison de l’immigration massive et incontrôlée. Certains viennent dans notre pays, non pas pour y chercher nos libertés mais pour y imposer leurs interdits.
  • De Strauss Kahn à Denis Beaupin en passant par les présidents du MJS, de l’UNEF et autres responsables des J.C., tous impliqués dans des affaires de harcèlement sexuel, la gauche morale  dispose d’un bel aréopage d’expert pour traiter le sujet !