Sélectionner une page

La phase finale du projet relatif à l’implantation de quatre éoliennes de 150 m de haut le long de la route départementale D76, sur la commune de La Croix-en-Brie est lancée. Depuis le 27 août et jusqu’au vendredi 28 septembre 2018, une enquête publique est organisée auprès des habitants des nombreuses communes impactées par ce parc éolien.

De nombreux citoyens se sont organisés pour dire leur vive opposition à ce projet d’implantation d’éoliennes et à la dégradation de leur cadre de vie. Le temps est révolu où les lobbys et des promoteurs sans scrupule promettaient monts et merveilles à une population peu au fait des conséquences d’une telle installation. Les habitants sont aujourd’hui mieux informés sur les risques qui pèsent sur leur environnement, de la chute de l’immobilier à l’effondrement du tourisme en passant par l’escroquerie d’une énergie « renouvelable » en réalité polluante et coûteuse. Sans parler des effets sur la santé encore mal évalués.

Mieux, l’opposition est désormais institutionnelle : le 18 avril 2018 la Cour des comptes a publié un rapport sur le soutien aux énergies renouvelables, communiqué à la commission des finances du Sénat. A propos de l’éolien terrestre, les magistrats de la rue de Cambon rappellent que les emplacements favorables sont très limités du fait même de la météorologie, de leur impact sur l’environnement et du respect des zones d’exclusion aérienne qui couvrent 40% du territoire. Le rapport met en lumière l’escroquerie écologique et économique de l’idéologie du vent. En effet, des contrats éoliens vont coûter 40,7 milliards d’euros sur 20 ans pour 2% de la production française d’électricité.

Le Rassemblement National soutient toutes les initiatives citoyennes qui participent de la protection de notre patrimoine naturel et de la qualité de vie des habitants. Il demande un moratoire immédiat sur l’éolien, la généralisation des référendums locaux sur le sujet et le développement des filières françaises des énergies renouvelables.

Le RN77 encourage les citoyens des communes concernées à participer à l’enquête publique et à se rendre à la réunion publique du vendredi 14 septembre 2018 à la Croix-en-Brie. Il lance par ailleurs dès aujourd’hui une campagne virtuelle dénonçant ce projet de parc éolien.

Aymeric Durox

Délégué départemental du RN77

Membre du Conseil National