Sélectionner une page

Tribune de décembre-janvier

Chers Nangissiens,

Lorsque vous lirez ces quelques lignes 2020 sera enfin dernière nous, une année que l’on peut qualifier d’« annus horribilis », tant elle aura été marquée par les crises sanitaire ou sécuritaire se succédant sans relâche. Les diverses solutions retenues par le gouvernement sont apparues déconnectées du réel, liberticides et finalement aggravant la situation pour de nombreux Français.

Cependant, à l’heure où nous avons besoin de fraternité, la nouvelle municipalité fait un choix tout autre : celui d’une politique libérale, d’austérité budgétaire favorisant certains et laissant les autres de côté ! En somme, une politique de droite classique, celle dont les Français ne veulent plus et qu’ils rejettent massivement. En quelques semaines, les mauvaises nouvelles se sont accumulées pour les Nangissiens : hausse de la cantine pour les plus pauvres, baisse pour les plus riches ; baisse énorme de l’aide pour les sorties de nos anciens les plus démunis, suppression pure et simple du voyage des aînés à l’étranger, suppression des « chèques loisirs- sports-culture » etc… Les économies réalisées sont par ailleurs très modestes au regard des besoins. Les nécessaires économies à réaliser ne doivent pas être faites sur les dos des Nangissiens, en particulier des plus modestes dans une ville qui compte un taux de pauvreté de 20% !

Malgré tout, je souhaite à tous les Nangissiens une excellente année 2021, et qu’elle apporte enfin santé, joie et prospérité à tous.